TV show review | Crazyhead

Hi guys !
Time for a new review, and one about a crazy and completely weird – in the good way – TV show ! Grab some tea, coffee, hot chocolate, because here comes my review of Crazyhead on Netflix!

Salut tout le monde!
Il est temps pour un nouvel avis, sur une série totalement barrée et vraiment bizarre (de la bonne manière)! Attrapez une tasse de thé, de café, de chocolat chaud, parce que voici mon avis sur la première saison de Crazyhead! Comme toujours, la traduction de l’article est à la fin!

Oh God. I love British people. And even more British people writing, producing and directing TV shows, because you always end up with something crazy, and good. Crazy good. I mean, this TV show starts with a freaking exorcism, in which our main character has to p e e on someone. This is hilarious. Yes, I have a weird and childish humour, but it also comes from the fact I know it takes some guts to start a TV show this way. Or any crazy way. Because it also works very good, or just fucks it all up. Here, to me, it works.

The story? Simple. Meet Amy (Cara Theobold), a mid-something lady who takes medication for hallucinations. You understand, she sees things. Things being, basically, walking nightmares. She is sure to have a mental health issue that can explain why this is happening to her. But the explanation is a bit easier than that: the walking nightmares? They are real. Real demons. And Raquel (Susan Wokoma) sees them too. Which is why the two of them are going to go around hunting them. What could possibly go wrong, right?

Of course, the characters are cliché as fuck. Of course, the demons look like they escaped from a bad halloween costume party. But it is what makes this show so funny and crazy. Everything is fucked up, but that’s what makes it so good. 6 episodes, that’s all it takes to build an interesting story about demon-hunters women trying to stop Hell from opening (which is kind of a big goal to have, when you consider it). You start it right into the action, you don’t have time to get bored and yet, you have some scenes to get attached to the characters. They are funny and 100% oblivious about how dangerous the situation is, and yet here they are with their shitty weapons and wobbly bravey, kicking asses and sticking polls into demons.

Crazyhead is a crazy – no shit, Estelle – and totally loony demons hunting story. With nutty characters, excentric and loud, one hell of a good plot (you see the pun here ?) and hilarious scenes, it’s the kind of TV show you binge. Not because it’s quick to watch and entertaining, but because you get caught up on the story and you want more. Sure, it’s not the best TV show ever, it’s not a masterpiece. But you can feel the fun people took in creating it, so you have fun yourself!

If you liked this article, you can also support and follow my work here:
You can also support my night-long reading and writing and translating by buying me so coffee here ! Thank you so much for your support and for reading me.

J’adore les Britanniques. Mais ce que j’aime encore plus, c’est les Britanniques qui écrivent, réalisent et produisent des séries télé. Parce que tu termines toujours avec quelque chose de dingue, et de génial. Génial de fou. Quand même, cette série TV commence avec un punaise d’exorcisme, pendant lequel notre protagoniste principale doit… Uriner, sur quelqu’un. Et je trouve que juste l’idée de commencer une histoire de cette manière est super drôle. Pas parce que j’ai un humour pipi-caca un peu douteux, mais parce qu’il en faut du courage pour commencer une intrigue de cette manière, en sachant que soit ça passe, soit ça casse. Et ici, pour moi, ça passe.

L’histoire? Facile. Rencontrez Amy, la vingtaine, qui est sous traitement parce qu’elle a des hallucinations. Vous comprenez, elle voit des choses. Les choses étant, littéralement, des cauchemars ambulants. Elle est certaine que ses problèmes viennent de sa santé mentale, parce que c’est la seule manière qu’elle a pour expliquer ce qui lui arrive. Mais la véritable explication est bien plus simple que ça: les cauchemars ambulants? Ils sont réels. De vrais démons. Véritables. Et Raquel, elle, les voit aussi. C’est pourquoi elle se rencontrent, et commencent à les chasser à travers la ville. Qu’est-ce qui pourrait mal se passer?

Evidemment, les personnages sont clichés à souhait. Evidemment, les démons ressemblent à des gars un peu bourrés qui se seraient échappés d’un bal costumer un peu cheap. Mais c’est ça qui rend la chose si drôle et dingue. Tout est louche, mais tout se passe bien, et c’est vraiment super intéressant. 6 épisodes, c’est tout ce qu’il faut pour construire une histoire intéressante, totalement barrée à propos de chasseuses de démons qui essayent d’empêcher l’Enfer de s’abattre sur Terre. (Qui est un objectif plutôt fou, quand on y pense). On commence directement dans l’action, on n’a pas le temps de s’ennuyer et pourtant, on a quand même des scènes pendant lesquelles on peut s’attacher aux personnages. Iels sont drôles et 100% inconscients du danger de leurs situation. Pourtant, iels y sautent la tête la première avec leurs armes un peu nulles, pour tabasser du démon.

Crazyhead est une histoire totalement barrée de chasseurs de démons. Avec des personnages vraiment chelous, excentriques et bruyants, une histoire sortie droit des enfers (il est beau mon jeu de mot, hein ?), des scènes hilarantes, c’est le genre de série que l’on dévore. Pas uniquement parce que c’est court et divertissant, mais parce que vous êtes happé.e.s par l’histoire et en voulez tout simplement plus. Non, ce n’est pas la meilleure série du monde, ce n’est pas un chef d’oeuvre. Mais on sent en regardant cette histoire que les personnes qui ont bossé dessus y ont pris un sacré plaisir, alors vous en prenez ici !

If you liked this article, you can also support and follow my work here:
You can also support my night-long reading and writing and translating by buying me so coffee here ! Thank you so much for your support and for reading me.

Publié par

Hi there, welcome! I am a twenty something girl living in Paris. I study screen-writing and spend my time reading, watching TV shows and talking about it. On the aroace spectrum and definitely not straight, I love to read and talk about diversity, which is the reason I am here!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s