Movie review | The Prom

Hi guys !
Here we are, the first ever movie review of the blog. It’s something I am going to try to do more often, as well as for TV shows review. Because I do watch a lot and I always have a lot to say about it. So I hope you’re reading, get some tea/coffee/hot chocolate (or water, just stay hydrated please).

Somehow, talking about this movie really does something to me. Not because it’s about a lesbian teen trying to get what she deserves because, you know, she is human. There is another reason to it: I adored the broadway musical. And then, I loved the book adaptation by Saundra Mitchell. It was one of my best read of the year it came out and I was so excited about this movie to come out. Even more when you know it comes from my favourite director and productor ever: Ryan Murphy.

Ryan Murphy is also known for his TV shows available on Netflix and others, such as American Horror Story, Glee, The Politician (with Ben Platt!) or even Hollywood. Just to quote a few, of course, you don’t want to get me started on Murphy’s filmography. In his TV show and movies, you can find some great diveristy, with queer and POC characters. So I was very happy to learn The Prom was going to be from him.

Salut tout le monde!
Nous y voici, mon premier avis de film par ici. Vous pouvez retrouver la chronique en français en gris, plus bas dans l’article. C’est quelque chose que je vais essayer de faire plus souvent, sur des séries aussi. parce que, mine de rien, je suis une grande consommatrice de films et séries. Alors préparez-vous, attraper une tasse de thé, de café, de chocolat chaud (ou même de l’eau, restez hydratés, s’il vous plait).

D’une certaine manière, parler de ce film en premier est super important pour moi. Pas parce que ça parle d’une jeune ado lesbienne qui essaye d’obtenir ses droits. Il y a une autre raison à ça: je suis une immense fan de la comédie musicale de broadway. Puis je suis tombée amoureuse du roman de Saundra Mitchell, à présent disponible en française chez Pocket Jeunesse. C’était une de mes lectures favorites de l’année pendant laquelle il est sorti. Alors imaginez ma joie quand j’ai appris que le film allait être réalisé par mon réalisateur et producteur favoris: Ryan Murphy.

Ryan Murphy est notamment connu pour ses films et séries disponibles sur Netflix. Comme American Horror Story, Glee, The Politician (avec Ben Platt !) ou encore Hollywood. Pour en citer que certains, évidemment. Mais disons que Murphy nous délivre toujours un travail riche de diversité, avec des personnages queer et de couleur. Alors j’étais tout simplement ravie de savoir qu’une histoire comme The Prom allait être adaptée par sa main.

My review

Spoiler free

TWs & CWs: Outing, homophobia, mention of outing, mention of parents hate.
Reps: Lesbian MC, lesbian (bi?) side character, wlw couple, gay side character, trans side character.

The Prom, it’s the story of Emma (Jo Ellen Pellman). In Indiana. And she says it herself: it sucks to be gay in Indiana. But she is and she’s now out and everything she wants is to go to Prom with her girlfriend: Alyssa (Arian DeBose). There is a small problem: people being homophobic as fork in Indiana. And Alyssa being the daughter of the head of PTA, who only wants girls to go to Prom with b o y s.

But The Prom is also a story about fallen musical actors Dee Dee (Merryl Streep), Barry (James Corden) and their friends Angie (Nicole Kidman) and Trent (Andrew Rannells) trying to make some good publicity for themselves. They see in Emma the perfect opportunity to looks like great people, and will do everything they can to help her out.

It’s a movie driven by its characters, or maybe should I say by its actors. If you ask me, it’s more a movie about Merryl Streep than Dee Dee. Which is not a bad thing, it’s just disapointing to me. Because I was expecting the story of Emma. The story about a lesbian teen in a very homophobic system trying to get some justice for herself. What I got was the story of mostly straight stars trying to save her ass. Fortunately, there is my dear Barry, gay king of this story to make it all better. And of course the cast is amazing. But it didn’t reach my expectations on the narrative side of the story. And I am aware to be biased by my love for the book and the musical, yes, which stops me from loving this movie as I should have. The fact is, I still fell in love with Jo Ellen Pellman in the role of Emma. As I fell in love with the character in the book and musical.

As for the photography, I loved it. Everything is full neon and strass and lights and it made this movie a true symphony for the eyes. Purple, blue and pink are the dominant colours but it’s all so bright that it almost looks fake – as it is supposed to be, of course. Since it’s a movie driven by its characters, the photography is too. When we’re on Emma, beautiful and simple and cute Emma, everything is much more real-looking. Because she could be anyone, she could be one of us. And it felt like it. The way she is betrayed and hated by people who can’t handle difference.

As for the soundtracks, well, it’s perfect. Perfect in the way it’s the absolute same than in the musical, the directing added to it to build something magical. My only regret would be the way You Happened was cut, because it’s my favourite song I think it’s a very important song for Alyssa and Emma, especially the moment it happens in the story. It’s here to remind us who they are for each other, how much they care about each other. But that’s just another thing that makes this movie about everything but this lesbian teenager. The choreography, on another hand, is really fantastic. It melts with the directing in the most perfect way, to deliver a show like no other.

In conclusion, The Prom is a beautiful movie in its photography and its cast. Everything is big and bright and huge and fake as we like it to be. But I think you can’t possibly watch and appreciate it knowing and loving the musical and book, the same way you would watch it not knowing anything about this story. Because there is a part of you that will always compare it, will always try to find the little different things. Something you shouldn’t do, because the fact it’s an adaptation means it is going to be different, and should be. The screenwriters and directors would not have any work to do otherwise, right?

The Prom is a rich story, put into a very entertaining and fun movie. With an amazing casting and some wonderful settings, it will certainly please every musical lovers out there.

The Prom, c’est l’histoire d’Emma. En Indiana. Et comme elle le dit très bien: être gay en Indiana, ça craint de fou. Mais elle l’est. Et elle est out. Et tout ce qu’elle veut, c’est aller au bal de promo avec sa petite copine: Alyssa. Mais il y a un – ou plusieurs – petit problème: les gens sont terriblement homophobes. Et Alyssa se trouve être la fille de la directrice du conseil étudiant du lycée. Et pour elle, les filles doivent aller au bal avec des m e c s.

Mais The Prom c’est aussi l’histoire de comédiens à la carrière qui faibli, Dee Dee et Barry, puis de leurs pots Angis et Trent. Ils ont besoin de quelque chose qui puisse redorer leurs images, qui puisse montrer qu’iels sont de bonnes personnes. Et ce quelque chose, ça va être l’histoire d’Emma. Une histoire d’injustice dont ils vont se servir pour donner un nouveau cachet à leurs réputations.

C’est un film dirigé par ses personnages, ou devrais-je dire par ses acteurices. Si vous me demandez mon avis, c’est même plus un film sur Merryl Streep que sur Dee Dee. Ce qui n’est pas foncièrement une mauvaise chose, juste décevant à mes yeux. Parce que je m’attendais à découvrir l’histoire d’Emma. L’histoire d’une ado lesbienne dans un environnement homophobe et hostile, qui va se battre pour ses droits fondamentaux. Parce que, vous savez, elle est comme vous et moi: humaine. Mais ce que j’ai eu c’est l’histoire de personnes adultes majoritairement hétéros qui sont là pour essayer de sauver la situation. Heureusement, nous avons le personnage de Barry, gay jusqu’à la moelle (sans vouloir faire la moindre stigmatisation, mais il est fan de Beyonce, pour vous donner une idée), qui rend les choses un temps soit peu meilleures. Et évidemment, le casting est incroyable. Même si ça n’a pas atteint mes espérances du côté narratif de l’histoire. Et je suis tout à fait consciente d’être biaisée par l’amour que je porte à la comédie musicale et au bouquin. Ce qui m’empêche d’apprécier ce film autant que je l’aurais apprécié autrement. Mais le fait est que je suis tout de même tombée amoureuse de Jo Ellen Pellman dans le rôle d’Emma, comme j’étais tombée amoureuse du personnage il y a quelques années.

Pour ce qui est de la photographie, j’ai adoré. Tout est plein de néons, de strass et de lumière et fait de ce film une véritable symphonie pour le regard. Violet, bleu et rose sont les couleurs dominantes mais elles sont utilisées avec tellement de force que tout paraît faux – comme était l’intention, je pense. Puisque c’est un film dirigé par ses personnages, c’est également le cas de la photographie. Quand on est sur Emma, la belle et simple et mignonne Emma, tout est bien plus réaliste. Parce qu’elle pourrait être tout le monde, elle pourrait être l’un.e d’entre nous. Et c’est de cette manière que je l’ai ressenti. La façon dont elle a été trahie et haïe par des personnes qui se supportent pas la différence.

Pour ce qui est des musiques, c’est parfait. Parfait parce que c’est exactement comme la comédie musicale, mais ajoutez à ça la superbe mise en scène et vous obtenez quelque chose de magique. Mon seul regret touche au titre You Happened, qui a été coupé, parce que c’est mon soundtrack favoris je pense que ce sont des paroles très importants pour l’histoire d’Emma et Alyssa, surtout au moment où ça arrive dans la trame du film. C’est là pour nous rappeler ce qu’elles sont l’une pour l’autre, mais c’est une autre des choses qui font que les personnes principaux de ce film ne sont pas les bons. La chorégraphie, d’un autre côté, était vraiment fantastique. Le tout fond avec la mise en scène de la meilleure des manières possibles, pour nous délivrer un show comme aucun autre.

En conclusion, The Prom est une très bau film au niveau de sa photographie et de son casting. Tout est grandiose, tout est lumineux, magnifique et faux de la meilleure des manières. Mais je pense que l’on ne peut possiblement pas le regarde et l’apprécier de la même manière si on connaissait déjà l’histoire, ou pas. Parce qu’il y aura toujours une partie de nous qui cherchera les différences, qui va comparer tout ce qui est comparable. Une chose que l’on ne devrait pas faire, techniquement, parce que le fait que ça soit une adaptation veut dire que ça sera différent, et que ça devrait l’être. Les scénaristes et réalisateurices n’auraient pas beaucoup de travail, sinon, non?

The Prom nous livre une histoire riche, mise en scène et adaptée en un film haut en couleur. Avec un casting de dingue et de beaux décors, c’est le genre de films qui ravira les fans de comédies musicales.

If you liked this article, you can also follow and support my work here / Si vous avez aimé cet article, vous pouvez retrouver plus de mon travail ici:
And if you want to support me in a different way, you can help me read, write and translate stuff all nights long by buying me some coffee here ! Thanks to all of you for your support and for reading my blog!

Et si vous voulez me soutenir d’une différente manière, vous pouvez aussi m’aider à lire, écrire, traduire mes articles tout la nuit en finançant ma consommation de café, par ici! Merci à tous et toutes celleux d’entre vous qui me soutiennent et continuent de lire mes articles!

Publié par

Hi there, welcome! I am a twenty something girl living in Paris. I study screen-writing and spend my time reading, watching TV shows and talking about it. On the aroace spectrum and definitely not straight, I love to read and talk about diversity, which is the reason I am here!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s