Review | If we were villains, M.L.Rio

  • Reps: bi MC, gay side character, mlm side couple.
  • Content and trigger warnings for: death, murder, physical abuse, slut shaming, a transphobic comment, a onetime use of the slur for Romani people, a homophobic comment, drug overdose, PTSD depiction, depression depiction, suicide, self-harm, and mention of an eating disorder. (via Melanie from Goodreads)
  • VF: //
  • Niveau anglais: Intermédiaire-difficile

Note : 4.5 sur 5.

Oliver Marks has just served ten years in jail – for a murder he may or may not have committed. On the day he’s released, he’s greeted by the man who put him in prison. Detective Colborne is retiring, but before he does, he wants to know what really happened a decade ago.

As one of seven young actors studying Shakespeare at an elite arts college, Oliver and his friends play the same roles onstage and off: hero, villain, tyrant, temptress, ingenue, extra. But when the casting changes, and the secondary characters usurp the stars, the plays spill dangerously over into life, and one of them is found dead. The rest face their greatest acting challenge yet: convincing the police, and themselves, that they are blameless.
(via Goodreads)

Oliver Mark vient de passer dix ans en prison – pour un meurtre qu’il aurait ou pas commis. Quand il en sort enfin, il est accueilli par la personne même qui l’a envoyé derrière les barreaux. Détective Colborne prend sa retraire, et avant ça, il aimerait savoir ce qu’il s’est réellement passé il y a une décennie.

Comme les six autres jeunes acteurs étudiant Shakespeare dans une fac d’art d’élite, Oliver et ses amis jouent les même rôles sur scène et en dehors: héro, méchant, tyran, tentatrice, ingénue, extra. Mais quand le casting change, et que les personnages secondaires prennent la place des stars, la pièce devient bien trop réelle et un des acteurs est retrouvé mort. Les autres vont devoir sortir leurs plus beaux jeux d’acteurs: convaincre la police, et eux-même, qu’ils n’ont rien à se reprocher.
(traduction personnelle)

My review

Mon avis

Okay, first of all, why do I feel like this book is highly underrated? I listened to the audiobook and I am deeply disturbed by the fact I haven’t seen more people talking about what a masterpiece this story is. If you’re into dark academia right now -even though Halloween is over I am pretty sure some of you are full-time dark academia people, and I love it- you need to read this book asap. Not only because there’s a Shakespearian school and murder and some very dark stuff happening, but also for the whole MOOD of this book. I mean, the settings? I full-time imagined an old castle with creaking wood and dusty windows reading this. And the thought of it warmed my heart and made me want to curl up on a blanket with a cup of it and listening to this book for a whole day straight.

Then, wow, my feelings, please. Spare them a little, thank you very much. Everything about the story was so intense and so rich and so developed I ended up feeling like a character of this thing myself. One of the stuff readers end up being the most hurt by, I guess. I fell in love with every single character of this story, with their flaws and bright sides and addictions and reactions and messy lives. I adored it all. And what I loved, even more, is how easy it was to like them, even though they all end up doing stupid things at one moment or another. They all are perfectly balanced and deeply humans, which made the experience of meeting them all even more striking and heart-breaking. Heart-breaking because all things considered, every single character deserved better than what they got, and it’s something so touching and fragile at the same time that, when you reach the end of the book, you can’t help but ask for more. More of them. More of their weird and disturbing friendship, more of their messy lives, more of their theatrical battles, more of it all.

One thing I loved about this book, among others, is how precise the writing style is. Jumping from prose to screenplay with ease and fluidity, I’ve never seen anything like this before. Everything is measured and calculated and researched – oh gods, the researches work behind this work y’all, that’s a total and valid reason for you to read this book, I am a-m-a-z-e-d. Perfect for fans of dark academia, murder mysteries, strong friendships and very British settings!

Alors, premièrement, pourquoi est-ce que j’ai l’impression que ce bouquin est terriblement sous-côté. J’ai écouté l’audiobook en quelques jours seulement et je suis tellement étonnée que pas plus de personnes parlent du fait que cette histoire n’est pas seulement bonne, c’est un chef d’oeuvre. Et si vous êtes dans le mood Dark Academia en ce moment – oui, Halloween c’est terminée mais je suis persuadée que certain.e.s d’entre vous sont des dark-academia fan à plein temps, et j’adore ça – vous devez absolument lire ce bouquin! Pas uniquement parce que nous sommes dans une école très Shakespearienne, ou qu’il y a un meurtre et des trucs vraiment sombres qui se passent, mais aussi pour tout l’ambiance du roman. Je veux dire, la toile de fond du bouquin? Durant toute mon écoute, je m’imaginais un vieux château avec des parquets qui craquent et de la poussière aux fenêtres. Ce qui me donnait envie de me rouler en boule sous une couverture, une tasse de thé fumante à la main, et passer la journée à écouter cette histoire.

Ensuite, mes sentiments et émotions, s’il vous plait. Faites en sorte de les ménager, parce que ça ce n’est plus possible hein. Tout dans cette histoire était si intense et si riche et si développé que j’avais l’impression d’être moi même un personnage de l’histoire. Et je pense qu’on est tous et toutes d’accord pour dire qu’à chaque fois que ça arrive, on finit toujours par avoir le coeur brisé. Je suis tombée amoureuse de tous les personnages de cette histoire, que ce soit leurs qualités, leurs défauts, leurs obesessions, leurs réactions, leurs vies un peu beaucoup chaotiques. Et ce que j’ai encore plus aimé est la facilité avec lesquels on s’attache à elleux malgré le fait qu’à un moment ou un autre, iels finissent tou.te.s par faire des choses stupides, voir monstrueuses. Iels sont tou.te.s terriblement humain.e.s, ce qui a rendu l’expérience de les rencontrer encore plus touchante et douloureuse. Douloureuse parce que, quand on prend un angle général à l’histoire, tous les personnages méritaient mieux que ce qui leur est arrivé. Et quand je suis arrivée à la fin, je me suis demandée pendant un moment si je n’allais pas en souhaiter plus pendant loooongtemps. J’ai terminé le bouquin il y a plus d’un mois et le sentiment ne m’a pas quitté. J’en veux plus. Plus de ces personnages. Plus de leurs vies. Plus d’eux et de leur complexité et de leur beauté et de leur passion.

Une autre chose qui m’a beaucoup plu dans ce bouquin – en plus du reste- est la précision avec laquelle il est rédigé. La plume bascule de la prose à l’écriture théatrale avec une facilité et une fluidité que je n’avais encore jamais vu dans un bouquin. Tout est mesuré et calculé et recherchés – ah oui, les recherches, ça serait une raison à part entière pour laquelle ce livre mérite d’être lu, la documentation derrière cette histoire m’a impressionnée. Ce livre se révèle être parfait pour les fans de dark-academia, de mystère derrière un meurtre, d’amitiés fortes et de toiles de fonds très British !

Don’t miss my next posts ! / Ne loupez pas mes prochains articles !

Publié par

Hi there, welcome! I am a twenty something girl living in Paris. I study screen-writing and spend my time reading, watching TV shows and talking about it. On the aroace spectrum and definitely not straight, I love to read and talk about diversity, which is the reason I am here!

3 commentaires sur « Review | If we were villains, M.L.Rio »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s