Review | This is how you lose the Time War, Amal El-Mohtar and Max Gladstone

  • Reps: wlw couple.
  • TWs & CWs: //
  • VF: //
  • Niveau d’anglais: Intermédiaire – difficile.

Note : 4.5 sur 5.

Among the ashes of a dying world, an agent of the Commandant finds a letter. It reads: Burn before reading. Thus begins an unlikely correspondence between two rival agents hellbent on securing the best possible future for their warring factions. Now, what began as a taunt, a battlefield boast, grows into something more. Something epic. Something romantic. Something that could change the past and the future.

Except the discovery of their bond would mean death for each of them. There’s still a war going on, after all. And someone has to win that war. 
(via Goodreads)

Dans les cendre d’un monde en péril, un agent du Commandant trouve une lettre: à brûler avant de lire. Voilà qui commence une correspondance entre deux agent rivaux, s’étant promis d’assurer le meilleur futur possible pour chacun de leur district. Mais ce qui a commencé comme une tentation, une fanfaronnade de champs de bataille, devient quelque chose de plus. Quelque chose de romantique. Quelque chose qui pourrait changer le passé comme le futur.

Mais si leur lien était découvert, c’est la mort assuré pour chacun d’entre eux. Il y a toujours une guerre en cours, après tout, et quelqu’un va bien finir par la gagner.
(traduction personnelle)

My review / Mon avis

OK. Wow. This book. This freacking book. It’s from another world completelly. I started listening to the audiobook and immediately got caught into this impressive and submerssive narration. It was like listening to poetry, but it wasn’t really. It was beautiful in the most mysterious way possible, and all I want to do now that I finished it is start it all over again. Because you can’t understand everything, every single detail, in just one take.

Every single one of the word of this story has multiple senses, some obvious, some hidden. It’s a plot created through time, in which the authors just twist it and mix it and BOOM you’ve got this amazing story like no others. I don’t even know how to describe the feelings I had reading this one. I felt like I was listening to the sound of silk, soft and tender, until it cracks. There are several layers to the story and the weirdest thing is, you never want to dig into them, you just go with the flow as you read, and everything feels just right. Like it’s all happening right when it’s supposed to, to create some amazing time-bounding romance.

I feel like this review is going to be very short, maybe the shortest I’ve written. But it’s not because I don’t have anything to say about this book, but I have too much. Too many feelings. Too many ways to explain them. To tell you how fantastic and incredibly unusual this book is. This work is a masterpiece you can’t compare to anything, because it’s unique and beautiful and… Yeah, basically, this book is an oddity itself, but an amazing one.

Ok. Ce bouquin. Ce punaise de bouquin (je reste polie, oui). Je pense qu’il vient d’un autre monde. Tout juste commencé en audio, je me suis retrouvée happée par cette narration unique et incroyablement immersive. C’était comme écouter de la poésie, mais en même temps pas vraiment. C’était magnifique de la plus étrange des manières. Et la seule chose que j’ai eu envie de faire à la seconde où je l’avais terminé fut de le recommencer. Parce que vous ne pouvez pas tout comprendre, tous les sens, en une seule lecture.

Tous les mots de ce récit un plusieurs sens, certains évidents, d’autres totalement cachés. C’est une histoire construite sur la déconstruction même de ces lignes temporelles, dans laquelle les auteurs s’amusent à tourner et retourner le temps pour créer cette histoire, qui ne ressemble à aucune autre. Je ne saurais pas même vous décrire les sentiments qui ont émergés en moi en lisant ce bouquin. C’était comme écouter le son que ferais de la soie: doux et tendre, jusqu’à ce que ça craque. Il y a beaucoup de facettes à cette histoire et la chose la plus étrange, c’est qu’on ne veut même pas toutes les découvrir, on se laisse porter par le courant et tout sonne juste, d’une certaine manière. Tout se passe à un timing très juste, pour créer une romance intemporelle transcendante.

C’est la première fois que j’écris un avis si court, et ça ne vient clairement pas du fait que je n’ai rien à dire à propos de ce bouquin, c’est bien le contraire. J’ai trop de choses à dire, de bien trop de manières, et bien trop peu de mots pour exprimer les choses comme je le voudrais. Pour vous décrire à quel point ce livre est merveilleux dans la manière la plus étrange possible. C’est une oeuvre d’art que vous ne pouvez comparer à rien d’autre et… ce livre est un ovni, de la meilleure sorte imaginable.

Don’t miss my next posts ! / Ne loupez pas mes prochains articles !

Un commentaire sur “Review | This is how you lose the Time War, Amal El-Mohtar and Max Gladstone

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s