Review | You should see me in a crown, Leah Johnson

  • Reps: Black & lesbian MC, bi side character, wlw romance.
  • TWs & CWs: mention of death of parents and relatives, sick relative, racist & homophobic comments
  • VF: //
  • Niveau d’anglais: Facile – Intermédiaire.

Note : 2.5 sur 5.

Liz Lighty has always believed she’s too black, too poor, too awkward to shine in her small, rich, prom-obsessed midwestern town. But it’s okay — Liz has a plan that will get her out of Campbell, Indiana, forever: attend the uber-elite Pennington College, play in their world-famous orchestra, and become a doctor.

But when the financial aid she was counting on unexpectedly falls through, Liz’s plans come crashing down . . . until she’s reminded of her school’s scholarship for prom king and queen. There’s nothing Liz wants to do less than endure a gauntlet of social media trolls, catty competitors, and humiliating public events, but despite her devastating fear of the spotlight she’s willing to do whatever it takes to get to Pennington.

The only thing that makes it halfway bearable is the new girl in school, Mack. She’s smart, funny, and just as much of an outsider as Liz. But Mack is also in the running for queen. Will falling for the competition keep Liz from her dreams . . . or make them come true?
(via Goodreads)

Liz Lighty a toujours pensé qu’elle est trop noire, trop pauvre, trop gênée pour briller dans son petit bahut de riche, obsédé par une seule chose: le bal de promo de fin d’année. Mais tout va bien, elle a un plan pour sortir de cet enfer: entrer au Pennington College, jouer dans leur orchestre mondialement connu, et devenir doctoresse.

Mais quand l’aide financière sur laquelle elle comptait tombe à l’eau, les plans de Liz se cassent la figure les uns après les autres – jusqu’à ce qu’elle se souvienne que la reine et le roi de la promo reçoivent une aide financière pour la suite de leurs études.
Il n’y a rien qu’elle ai moins envie de faire que de participer à cette compétition. Car ça comprend des affiches sur les réseaux sociaux, des évènements plus gênants les uns que les autres… Mais elle est prête à tout pour entrer à Pennington, même s’il s’agit de mettre de côté sa peur d’être le centre de l’attention.

La seule raison pour laquelle la chose est plus supportable s’appelle Mack. Elle est intelligente, drôle, et détone presque autant que Liz. Mais Mack participe également à la compétition pour devenir reine. Est-ce que craquer pour cette fille et la compétition va écarter Liz de ses rêves, ou lui permettre de les atteindre?
(traduction personnelle)

My review / Mon avis

Spoiler free

I started this book knowing literally nothing about it. Like, really. I didn’t even know the main character is a lesbian (which surprised me in the best way possible). But I ended up being a bit disapointed anyway. Not that I didn’t like what I read, I did. It was fun and fresh and very captivating. I finished the audiobook in a few days. So, what was the problem, exactly?

Well, this took a little time for me to figure out. But I finally found it: I didn’t like the main character. Not because of her social background or anything, but because I couldn’t understand how her psychology was built. I started the story thinking she was a badass girl, a bit cold, a bit too sassy because that’s basically how she’s described. The problem is, her psychology changes a lot through the story -which is good, but not every two pages. A character grows, of course, but I had the feeling it was a bit too much.

I really loved the whole prom story, because HELL YES, you know? A black girl who feels like she doesn’t belong is going to prove to everybody that she does not only belong but is a real and true queen? I’m in for this kind of stories because it screams empowerment. Nevertheless, I didn’t really catch feelings for Liz and it kept me from really enjoying my read.

Another thing that’s great in the idea and the initiative is the love story. Two kind of lonely girls falling for each others? Yes please? But… That’s not really what happens to me. I get that the romance is supposed to be a side story in this book, but I had the impression is wasn’t only a side story, but a not really important one. It became huge close to the end of the book, and I started really rooting for those two at the climax of their story, which is kind of sad to me.

You should see me in a crown is a book I loved the idea of, and the concept and the whole messages behind the story. But the latter I didn’t really enjoy as much as I thought I would. I didn’t gat attached to any of the characters or even to the main plot, even if I loved the empowering side of the story and the arena behind it.

J’ai commencé ce livre sans ne rien savoir à son sujet. Vraiment. Je ne savais même pas que la personnage principale est lesbienne (ce qui m’a surpris de la meilleure façon possible). Mais je ressors tout de même déçue de ma lecture. Non pas que je n’aime pas ce que j’ai lu, j’ai apprécié ma lecture. C’était amusant et frais et très captivant. J’ai terminé le livre audio en quelques jours. Alors, quel était le problème, exactement?

Eh bien, ça m’a pris un peu de temps à comprendre. Mais j’ai finalement trouvé: je n’aimais pas le personnage principal. Pas à cause de son milieu social ou quoi que ce soit, mais parce que je ne pouvais pas comprendre comment sa psychologie est construite. J’ai commencé l’histoire en pensant qu’elle était une fille dur à cuire, un peu froide, un peu trop impertinente, parce que c’est de cette manière qu’elle nous est présentée. Le problème est que sa psychologie change beaucoup à travers l’histoire – ce qui est bien, mais pas toutes les deux pages. Un personnage grandit, bien sûr, mais j’avais le sentiment que c’était un peu trop.

J’ai vraiment adoré toute l’histoire du bal de promo, parce que HELL YES, vous voyez ? Une fille noire qui a l’impression de ne pas être à sa place va prouver à tout le monde que non seulement elle est exactement où elle est supposée être, mais qu’elle est une véritable reine? Je suis partant pour ce genre d’histoires parce que ça crie la prise de pouvoir, et que j’adore ça. Néanmoins, je n’ai pas vraiment ressenti d’attachement pour Liz et ça m’a empêché d’apprécier vraiment ma lecture.

Une autre chose qui est géniale dans l’idée et l’initiative de ce bouquin est l’histoire d’amour. Deux filles un peu solitaires tombant sous le charme l’une de l’autre? Oui, s’il vous plaît? Mais … Ce n’est pas vraiment ce qui arrive. Je comprends que la romance est censée être une histoire secondaire dans ce livre, mais j’ai eu l’impression que ce n’est pas seulement une histoire parallèle, mais une intrigue qui n’avait pas de réelle importance ou impact sur le récit. C’est devenu énorme vers la fin du livre, et j’ai commencé à vraiment adorer ce couple à l’apogée de leur histoire, ce qui est un peu triste pour moi.

You should see me in a crown est un livre dont j’ai adoré l’idée, le concept et tous les messages derrière l’histoire. Mais cette dernière, je ne l’ai pas vraiment apprécié autant que je le pensais. Je ne me suis attaché à aucun des personnages ni même à l’intrigue principale, ce qui m’attriste car l’arène et le mood général de l’histoire sont vraiment top.

Don’t miss my next posts ! / Ne loupez pas mes prochains articles !

Publié par

Hi there, welcome! I am a twenty something girl living in Paris. I study screen-writing and spend my time reading, watching TV shows and talking about it. On the aroace spectrum and definitely not straight, I love to read and talk about diversity, which is the reason I am here!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s