Review | Full Disclosure, Camryn Garrett

  • Reps: Bisexual black HIV positive MC, bisexual asexual side character, mlm hispanic side character and black side character, queer and diversity cast.
  • TWs and CWs: mention of mental abuse.
  • VF: « Positive » le 19 Novembre chez la Collection R de Robert Laffont.
  • Niveau d’anglais: Facile-Intermédiaire.

Note : 4 sur 5.

« Simone Garcia-Hampton is starting over at a new school, and this time things will be different. She’s making real friends, making a name for herself as student director of Rent, and making a play for Miles, the guy who makes her melt every time he walks into a room. The last thing she wants is for word to get out that she’s HIV-positive, because last time . . . well, last time things got ugly.

Keeping her viral load under control is easy, but keeping her diagnosis under wraps is not so simple. As Simone and Miles start going out for real–shy kisses escalating into much more–she feels an uneasiness that goes beyond butterflies. She knows she has to tell him that she’s positive, especially if sex is a possibility, but she’s terrified of how he’ll react! And then she finds an anonymous note in her locker: I know you have HIV. You have until Thanksgiving to stop hanging out with Miles. Or everyone else will know too.

Simone’s first instinct is to protect her secret at all costs, but as she gains a deeper understanding of the prejudice and fear in her community, she begins to wonder if the only way to rise above is to face the haters head-on… »
(via Goodreads)

« Parce que tout le monde a droit à l’amour.

Nouveau lycée et nouveau départ pour Simone Garcia-Hampton : elle se fait de vraies amies, se voit confier la mise en scène de la comédie musicale de l’année et se rapproche de Miles, celui qui la fait fondre dès qu’il entre dans la pièce. Mais voilà, Simone est séropositive, et elle n’a qu’une peur : qu’on découvre sa maladie.
Lorsqu’elle commence à sortir avec Miles, elle sait bien qu’elle devra lui en parler, même si cette idée la terrifie. Mais bientôt, un message trouvé dans son casier la menace de tout révéler à l’ensemble du lycée si elle ne le plaque pas…
Simone renoncera-t-elle à l’amour pour protéger son secret ? »
(Robert Laffont – Collection R, sortie le 19/11/2020)

My review / Mon avis

Spoiler free / Sans spoiler

I have read this book thanks to Laetitia’s recommendation (go check her Bookstagram page out!) and I’m very happy I did. But I think my expectations got too high at some point, and even if I loved this book, I didn’t enjoy it as much as many of my fellow internet friends. I ended up giving it four out of five stars, which is a really good rate for me, but I still have the feeling I was missing something.

I have so many things to say about this book and the different topics it deals with. The first and main one is, of course, what it looks like to be a teen with HIV. I have to admit I never really tried to educate myself on this disease, we rarely talked about it in class and it’s not something I was very interested in. But I now am, thanks to Camryn Garrett and all the sources she listed at the end of the book. I am so very happy to be able to educate myself on such an important topic, and the fact it started with a book is even more amazing. Anyway, I can’t tell you if it’s very accurate since I don’t have HIV and I am not black, but it felt real and whole and it was so touching. But what’s great about this book is the fact it doesn’t feel like something that is only supposed to educate us, but more like something to make us understand what it’s like for people like Simone.

This book also deals with the space parents take in their children’s lives, how it is sometimes not okay because boundaries aren’t set properly. Simone has two dads, and you want to know the best about it? It’s not a big deal. More than that, her dads aren’t perfect and I feel like it’s rare to have gay side characters in books that aren’t like… Perfect in every way. Here you have to men in love with each other, yes, but also two parents. And no parent is perfect. Period.

Also, I loved the whole trust side of the story. How can you trust people after you’ve been betrayed so badly you had to change school? It’s something every one of us can relate to, at different scales of course, and in different ways, but trust issues are a thing and it’s beautifully illustrated in this book. This whole friendship dimension is. How is it supposed to be like, to have loyal friends? Friends who won’t let you down? How can you know for sure they won’t betray you?

Another very relatable thing this book deals with is bisexuality. Yes. Wow. Impressive. But here one issue is mentioned that is not always mentioned in books with bi characters: the fact a bi person is considered as straight if they’re dating someone from the opposite gender. And how it can affect the person if they are still questioning their sexuality and identity. Simone has to learn that bisexuality is not 50% women and 50% men but it’s a spectrum and I think it’s amazing.

Okay, I promise this is the last thing I have to say about this book. If you’re in art studies or are going to, or want to, you need to read this book. Yup. Simone is into musicals. Like, a lot. Her dream is to be a play director. But her brain is all like you can’t do that, it’s not responsible when her heart is like just do it because it’ll make you happy. I study screenwriting and creative writing, so it’s something I had to deal with and it took me one boring year at uni to understand that you should always follow your passion and your dream, even if it’s scary because the carrier at the end of it is vague and unpredictable. I would have loved to read this book three years ago – and I’m still glad I read it now – because it makes us, aspiring artists, feel valid and confident about ourselves.

Like I told you, I adored this book, even if I certainly missed the thing that made every single one of my friends go crazy about it. It’s full of beautiful messages and important topics and you should definitely read it if you’re looking for a different type of contemporary YA to read. It’s touching and beautiful and taught me so many things, thanks to the author for this amazing work!

J’ai lu ce roman d’après les recommandations de Laetitia (allez voir son Bookstagram il est super cool!) et je suis vraiment contente d’avoir sauté le pas. Mais je pense cependant que mes attentes étaient bien trop élevées, à force d’en entendre parler en extrêmement bien sur les comptes de beaucoup de mes ami.e.s. Je lui ai quand même donné quatre sur cinq étoiles, ce qui est une excellente note pour moi, mais j’ai l’impression d’être passée à côté de quelque chose.

J’ai tellement de choses à dire sur ce bouquin et les message qu’il transmet. Le premier et principal est bien évident sur le sida, et comment ça peut-être d’être une ado positive. Je dois admettre que je ne me suis jamais vraiment éduquée sur le sujet, je n’en ai pas beaucoup entendu parler en cours et ce n’est pas quelque chose qui m’intéressait outre mesure. Mais c’est à présent le cas, grâce à Camryn Garrett et la liste qu’elle a fait de ses sources à la fin du livre. Je suis ravie de pouvoir en apprendre plus et de m’y intéresser, et le fait que ça a commencé avec un roman aussi génial me comble de joie. Je ne peux pas vraiment vous dire si la représentation est bonne – car je ne suis ni positive ni noire – mais il a eu de super retours de lecteurices concerné.e.s alors je leur fais confiance (sans compter le fait que des personnes positives ont été engagé.e.s en tant que sensitive readers sur le projet). Tout semblait si complet et riche et ça rendait le livre si touchant! Mais ce qui est encore plus génial est le fait que ce livre n’est pas uniquement destiné à nous apprendre des choses mais aussi à surtout à nous plonger dans la peau d’une ado différente que les gens ont encore plus tendance à exclure.

Ce livre aborde également la place des parents dans la vie de leurs enfants, et comment ça peut rapidement devenir étouffant si des barrières ne sont pas mises. Simone a deux pères, et vous savez ce qui est absolument génial à propos de ça? Bah l’autrice n’en fait pas tout un plat. Plus que ça, ses pères ne sont pas parfaits et j’ai l’impression que c’est super rare de voir des personnages gay secondaire dans un livre qui ne soient pas sans défauts. Ici, vous avez deux hommes qui s’aiment, mais aussi deux hommes qui sont des parents. Et aucun parent n’est parfait.

Aussi, j’ai adoré toute la dimension de confiance sur laquelle flotte cette histoire. Comment faire confiance en qui que ce soit quand tu as été trahie douloureusement par le passé? C’est une chose à laquelle on peut tous et toutes s’identifiée, sur différentes échelles et pour différentes choses, mais les problèmes de confiance sont réels et c’est magnifiquement illustré dans cette histoire. Toute la partie sur l’amitié dans ce roman est excellente, en fait. Comment savoir si nos ami.e.s sont vraiment loya.ux.les? Comment savoir qu’iels ne nous laisseront pas tomber?

Une autre chose à laquelle beaucoup d’entre nous pouvons nous identifier dans ce livre est… La bisexualité de la protagoniste. Oui. Je sais. Truc de fou. Mais ici une problématique est abordée et elle ne l’est pas toujours dans des bouquins avec des personnages bi, alors j’ai trouvé ça top. En effet, l’autrice parle du fait que beaucoup de personnes vont considérer un.e bisexuel.le comme hétéro si iel est en couple avec une personne du sexe opposé. Mais pas que, parce qu’elle explore également les affects que ça peut avoir sur lea concerné.e si iel est encore en questionnement sur son identité sexuelle et/ou de genre. Simone va devoir apprendre que bisexualité ne veut pas dire être attirée par 50% de mecs et 50% de femmes, mais que c’est un spectre, et je trouve ça absolument génial.

Okay, je vous jure que c’est la dernière chose que j’ai à dire. Si vous faites des études d’art, ou que vous allez en faire, ou que vous avez envie d’en faire, je vous en supplie: lisez ce bouquin. Oui. Entre autre, bien évidemment. Simone adore les comédies musicales et elle rêve d’en réaliser. Mais son cerveau alors qu’elle doit faire un choix pour ses études supérieur est en mode non tu ne peux pas faire ça, ce n’est pas responsable alors que ce son coeur lui crit fais le, ça va te rendre heureure! Je suis étudiante en écriture de scénarios et écriture créative, alors c’est un questionnement que j’ai connu. Il m’a fallu un an d’ennui profond à la fac, persuadée de faire le choix le plus raisonnable pour la suite de ma vie, pour comprendre que personne devrait travailler dans quelque chose qui ne lui plait pas. C’est pareil pour vous études. Même si la carrière dans laquelle vous voulez partir est incertaine, il ne suffit que d’un pas pour vous lancer et ce n’est pas quelque chose qui devrait vous effrayer, bien au contraire. Ce livre illustre parfaitement les questions et problématiques qu’une personne devant faire ce joie peut traverser, mais il montre aussi quelque chose d’important: toujours suivre ses rêves. J’aurais aimé lire cette histoire il y a quelques années, en finissant le lycée et même si je suis ravie de l’avoir découvert à présent, je vous encourage fortement à le découvrir.

Comme je vous l’ai dit, j’ai adoré ce roman, même si je suis certainement passé à côté de la chose qui a fait que tou.te.s mes ami.e.s sont en amour absolu pour cette histoire. Il est plein de beau messages et de sujets importants et je pense qu’il serait parfait pour les personnes cherchant un livre contemporain différent. Parce que différent, il l’est. C’est un roman qui ose, qui brise des tabous qui ne devraient pas en être. Mais surtout, c’est un livre d’une vérité et d’une honnêtement très touchantes.

The author

« Only seventeen when she sold the book, Camryn Garrett already has an impressive online platform and journalistic presence. Camryn was selected as a Time for Kids reporter at the age of thirteen, and was featured by MTV as one of “8 Inspiring Teens Using Social Media to Change the World”. She has also written for Rookie and The Huffington Post, keeps a blog at For All the Girls Who Are Half Monster, and is very active on Twitter @dancingofpens. You can reach her at camryngarrett.com »
(via Goodreads)

2 commentaires sur “Review | Full Disclosure, Camryn Garrett

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s