Review | Felix Ever After

Own Voice
  • Reps: demiboy, black, bisexual MC. BIPOC, sapphic, gay, non-binary side characters. mlm.
  • TWs: outing, transphobic behaviors, absent parent / comportements transphobes, parent absent.
  • VF: non disponible.
  • Niveau d’anglais: Facile – intermédiaire.

Note : 5 sur 5.

Felix Love has never been in love—and, yes, he’s painfully aware of the irony. He desperately wants to know what it’s like and why it seems so easy for everyone but him to find someone. What’s worse is that, even though he is proud of his identity, Felix also secretly fears that he’s one marginalization too many—Black, queer, and transgender—to ever get his own happily-ever-after.

When an anonymous student begins sending him transphobic messages—after publicly posting Felix’s deadname alongside images of him before he transitioned—Felix comes up with a plan for revenge. What he didn’t count on: his catfish scenario landing him in a quasi–love triangle….

But as he navigates his complicated feelings, Felix begins a journey of questioning and self-discovery that helps redefine his most important relationship: how he feels about himself.

Felix Love n’a jamais été amoureux – et, oui, il est douloureusement conscient de cette ironie. Il voudrait désespéramment savoir comment c’est et pourquoi ça a l’air si facile pour tout le monde sauf lui de trouver quelqu’un. Le pire est que, même s’il est très fier de son identité, il a peur que sa marginalisation – étant noir, queer et transgenre – n’ai raison de son happy ending.

Quand un étudiant anonyme commence à lui envoyer des messages transphobes – après avoir publiquement révélé son deadname et des photos de lui avant sa transition – Felix élabore un plan de vengeance. Ce qu’il n’avait pas prévu, c’est que ce dit-plan allait le mener dans un presque-triangle amoureux.

Alors qu’il essaye de naviguer au milieu de toutes ses émotions, Felix commence un périple de questionnement et de découverte de soi qui va l’aider à redéfinir son histoire d’amour la plus importante: de lui envers lui-même.
(traduction personnelle)


My review / mon avis

Non-spoilery/sans spoiler

Felix Ever After is one of those rare books that you know – you just do – will mark your reader’s life forever, just a few pages in. I’ve listened to the audiobook and I swear every word printed themselves on my brain and my heart and even now I can still hear some of them very clearly in my head. It was an experience. Not only because Felix is an incredibly well built character, but because he felt more real than most people I’ve met in my life. He feels a lot and questions himself a lot and the world hurts him a lot. Just like us.

There are some books that had made me question myself before, my identity, my sexual orientation. But Felix Ever After is the only one that actually made me realize why I am not always feeling well in my own body, Felix had made me realize I might not be binary after all. And wow, it’s a lot. Like, a lot lot. Because before starting this book I’d never really asked myself questions about my identity or my gender – because I was scared, maybe? I mean, my parents already had a tough time with me being queer af – but now I have, for days now, and it feels great. That’s one of the things that Felix did for me.

« It’s kind of amazing, that there’s a word that explains exactly how I feel, that takes away all of my confusion and questioning and hesitation-a word that let’s me know there are others out there who feel exactly the same way as I do. »

Moreover, this book isn’t only about being queer or being trans or being black or being a black-queer-trans man, but also about love. Self-love, the love we seek, the love we might want to feel one day. It was all about loving and being loved and realizing it. Because sometimes it’s all it takes: to open our eyes and see that we’re surrounded by people who love us. Felix is like that. He is so deeply sure nobody will ever love him that he can’t see people who do. But something impressive and highly inspiring about him is that he never stops being who he is, he never hides.

“I’m not flaunting anything. I’m just existing. This is me. I can’t hide myself. I can’t disappear. And even if I could, I don’t fucking want to. I have the same right to be here. I have the same right to exist.”

Something very interesting about this book is the fact that Kacen Callender points out that Y E S there are transphobic people in the LGBTQIA+ community. I think the hateful behaviours are even more hurtful when it comes from people as marginalized as we are and we don’t talk enough about those behaviours taking place within the community. (Not only transphobic behaviours tho, there are sexist and racist and homophobic/ace.arophobic people in the community too, let’s not forget about that, thank you). And having authors acknowledging it and putting it in their works is amazing because it’s important to show the hate to stop the hate – thanks for coming to my TEDtalk.

I feel like this book is a perfect read for this month, and summer in general, since it’s taking place during pride month and is all about summer and spending time with people and enjoying the youth – you know what I mean. Talking about Pride, I absolutely adore the fact that Felix is not a huge party person. Because people tend to think all queer people are party freaks when we’re definitely not. We’re all different in our own perfect ways and I think it’s one of the biggest messages behind this book.

As you can guess, I loved everything about this book. I hadn’t felt this way about a book for a very long time. I loved the diversity, the writing style, the characters, the relationships, the P R I D E of it all. Felix Ever After is a book that shakes your mind so wildly you won’t be able to think about anything else for days after finishing it. If you’re looking for something to read this summer, you should pick this one up !

Felix Ever After est un de ces rares livres qui, vous le savez, va marquer votre vie après seulement quelques pages. C’est l’effet qu’il m’a fait. J’ai écouté l’audiobook et je vous jure que chaque mot s’est imprimé sur mon cerveau, sur mon cœur et si je ferme les yeux je peux toujours entendre certaines paroles dans ma tête. Ce fut une incroyable expérience. Et pas seulement parce que Felix est un personnage extrêmement bien construit, mais parce qu’il m’a semblé plus réel que bien des personnes que j’ai pu rencontrer dans ma vie. Il ressent les choses un peu trop fort, se questionne un peu trop fort et le monde le frappe peut-être un peu trop fort aussi, tout comme nous.

Il y a quelques livres qui m’ont fait me remettre en question, notamment en ce qui concerne mon orientation sexuelle ou encore mon identité. Mais encore aucun n’avait réussi à mettre des mots sur quelque chose qui me colle à la peau depuis des années, encore aucune ne m’avait autant poussée à me demander si, peut-être, je ne suis pas binaire – je suis encore en questionnement. Et wow, c’est beaucoup. Genre, vraiment beaucoup. Ce que je veux dire, c’est que je ne m’étais jamais vraiment posé de question sur mon genre avant ça – mes parents doivent déjà avaler le fait que je sois queer af, vous imaginez le bazar – mais maintenant j’ose le faire. Et ça fait du bien. C’est une des choses que Felix a faites pour moi.

De plus, ce livre n’est pas seulement sur le fait d’être trans, ou queer, ou noir – ou d’être les trois à la fois – mais c’est aussi et surtout un livre sur l’amour. L’amour de soi, l’amour que l’on recherche, l’amour que l’on peut – ou pas, d’ailleurs – vouloir ressentir pour quelqu’un un jour. C’était vraiment à propos d’aimer et d’être aimer, mais aussi de le réaliser. Par fois c’est tout ce qu’il nous faut: ouvrir les yeux pour voir qu’on est entouré.e.s de personnes qui nous aiment. Felix est comme ça. Il est tellement persuadé que personne ne pourra jamais l’aimer qu’il ne voit pas les gens qui tiennent vraiment à lui. Mais c’est justement ça qui est incroyable et très inspirant à propos de ce personnage: malgré sa peur de ne pas être aimé, il n’arrête pas d’être qui il est, il ne se cache pas.

Une autre chose intéressante à propos de ce livre est que Kacen Callender souligne le fait que O U I, il y a des personnes transphobes au sein de la communauté LGBTQIA+. Je pense que les comportements haineux sont encore plus douloureux quand ils viennent de personnes autant à l’écart de la société que nous, et on ne parle pas assez de ce genre de comportement quand ils viennent du cœur de la communauté. Et je ne parle pas que de la transphobie, mais aussi du racisme, de l’homophobie ou encore de la ace.arophobie, merci de ne pas oublier tout ça. Avoir des auteurices qui reconnaissent l’existence de ces comportements et en parlent est super important car le seul moyen d’arrêter la haine est avant tout de montrer où elle se trouve – merci d’être venu.e.s à mon TEDtalk.

Ce livre est une lecture parfaite pour cette période de l’année. L’intrigue se déroule au mois de juin, en plein milieu du pride month, et ça m’a juste donné envie de retrouver mes potes pour faire des sorties avec eux et profiter. En parlant de Pride, une autre chose très pertinente que j’ai trouvé dans ce roman est le fait que Felix n’apprécie pas vraiment de faire la fête. Parce que j’ai l’impression que c’est dans l’inconscient général que queer=fêtard.e alors que… Non? Pas nécessairement ? On est tous différent.e.s de la plus parfaite des manières et je pense que c’est un des plus gros messages derrière ce bouquin.

Comme vous le devinez peut-être, j’ai tout aimé de ce roman. Et je n’avais pas ressenti ce genre de chose pour un livre depuis longtemps. J’ai adoré les personnages, la diversité, l’écriture, les relations entre les personnages et la F I E R T E derrière tout ça. Il y a quelque chose dans ce livre qui vous secoue si fort que vous avez l’impression que vos pensées ne vous appartiennent plus après, qu’elle se sont perdues et mélangées pendant votre lecture. Si vous cherchez quelque chose à lire cet été, vous avez trouvé !

The author

Kacen Callender are a best-selling author, also known for their books Hurricane Child that won two awards and their fantasy series Island of Blood and Storm. Felix Ever After is their second Young Adult novel, after This is kind of an epic love story.

Where to find them:

Don’t miss any post / Ne loupez aucun article

2 commentaires sur “Review | Felix Ever After

  1. Ouah, un avis aussi puissant ! Ce livre est dans ma wishlist depuis sa sortie et là, je ne veux qu’une chose après avoir lu ton avis, c’est de le lire. Ton avis m’as beaucoup parlé aussi, le fait d’être accepté par ses proches, de faire parti d’une communauté, de sentir à sa place dans une société, une communauté.
    La binarité doit être remise en question dans notre société où tout se veut en noir et blanc.
    Un magnifique avis, des mots forts, cette première review est vraiment bien écrite.

    J'aime

    1. Hello !
      Merci vraiment beaucoup pour ce retour, ça me touche énormément ! Je suis ravie de t’avoir donné envie de lire ce magnifique roman et espère qu’il te plaira autant qu’à moi, du coup !

      Je suis tout à fait d’accord, la binarité de notre société (et pas forcément quand on parle de genre malheureusement) est un frein à énormément de choses et de progrés à mes yeux, et c’est également un des messages passés par Kacen Callender dans ce livre !

      Belle lecture ^^

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s